Texte intégral

Accéder aux oeuvres

 

Cette série rassemble une partie de mon travail sur la « Mémoire-peau » issu des recherches du psychanalyste Didier Anzieu. Je peins à l’huile pour  assurer  une pérennité certaine et nécessaire à mes toiles ;

 

Elles sont d’ailleurs, pour la plupart, longuement préparées et réalisées dans le respect des techniques anciennes.

 

Notre mémoire enregistre des instants particuliers attachés à certains lieux, certains parfums, le souvenir de personnes disparues, de certains objets. Ces derniers portent en eux la trace d’instants furtifs, intimes. Les revoir, les toucher, ré ouvre la porte de notre (leur) mémoire. Ils recèlent des images liées à notre vie ; imprégnés par  tant d’instants, d’impressions,  de sensations, qu’ils finissent même par ne plus être de simples objets…ils recèlent le souvenir d’événements tragiques ou heureux, la marque ineffaçable de (notre) leur mémoire…de nos repères, de notre mémoire commune…

 

L’objet  résonne  alors des traces de notre (sa) propre histoire déposées sur son enveloppe cutanée. Le temps passe alors et enveloppe, imprègne ces ‘’objets’’ qui nous accompagnent et y laisse, comme sur nous, empreintes, traces, et cicatrices indélébiles.

 

Peindre la « Mémoire-peau » est ce qui reste en moi de ce temps figuré qui s’estompe et se transforme en simple impression jusqu’à devenir abstraction.  Ce que la mémoire nous laisse  de ces instants, de ces objets,  mais qui inéluctablement s’estompent, puis s’effacent… et disparaissent…
 

Serge Tenèze.

 

Accéder aux oeuvres