L'installation "Vert Carbone" sur les Quais de Bordeaux (Quinconces)

En clôture de l’installation :
« Vert Carbone »

Nous organisons un :
« Dévernissage »

à partir de 11h30 sur les Quais de Bordeaux
le dimanche 31 janvier 2010

 
Au programme :

12h00-18h Rencontre avec les artistes créateurs de Vert Carbone, animation artistique 
12h00 – 16h00 Performances arts plastiques, musique, danse, Performance « Percube »,  Performance Artistes debout, autres.
18h Clôture « bougies », amenez vos bougies, à la nuit tombante , scénographie « Unis pour la planète »

Contact ;
e-mail : contact@aquitaine.name          Tél : 06 45 49 67 27 Corine Schubenel

C’est ici une cause forte, celle de la planète, qui a motivé cent soixante deux artistes à s’engager ensemble dans une création collective, montrant aux 130 chefs d’Etat qui ont échoué à Copenhague qu’il est absolument nécessaire et possible  de coopérer fructueusement pour sauver la planète. Ils contredisent en même temps deux idées  reçues : l’une qui dépeint les artistes comme des individualistes forcenés, l’autre qui ne voit la nature que sous l’angle de l’esthétique - la forêt du tourisme d’été - et non sa participation cruciale à un équilibre global.

Installation « Vert Carbone » : mode d’emploi

D’abord le nom : il est simple et semble un paradoxe car tout le monde pense que le carbone est noir, idée reçue, il suffit de regarder un diamant, il n’est pas noir ! A l’inverse, tout le carbone du monde vivant est passé par le vert d’une feuille ou d’une aiguille de pin, venant du CO2 de l’air pour constituer notre matière. Le carbone biologique, donc nous-mêmes, est intimement vert par son origine.
Pour la réalisation matérielle : le slogan inscrit sur les 200 cubes (1 m3 de bois capte 1 tonne de CO2) a été choisi pour son sens, bien sûr, mais il est ici également  mis en forme par une répétition qui poursuit un but volontairement hypnotique, comme une litanie, une psalmodie qui pénètre profondément. Il dit deux choses à la fois : l’arbre capture du carbone de l’air et le bois stocke ce carbone pour éviter qu’il reparte dans l’atmosphère. La formule est volontairement elliptique, invite à réflexion et non à explication.
Car cette installation  n’est que le début d’un chemin, ou chacun rentre par le biais qu’il veut. C’est le sens de cette progression de cubes, peu importe le degré de vert que nous portons, ce qui compte, c’est le chemin que l’on prend. Il n’est pas intéressant de culpabiliser les citoyens mais bien de les mettre en marche. Ici le chemin conduit à la passerelle en bois de l’artiste Kawamata.

 Cette installation est une miniature : il aurait fallu la prolonger 200 000 fois pour représenter les 42 millions de tonne de bois tombés avec la tempête KLAUS. Elle est aussi minimale, ne comporte ni son, ni éclairage.

Vert Carbone présente deux particularités : une gradation de vert et une gradation de taille. Les cubes les plus grands sont les plus intenses dans le vert, ici le vert primaire pris dans l’espace RVB (0,255,0), celui du numérique du 21ème siècle, et les plus petits sont dans un vert très clair (également RVB).

La scénographie, linéaire et courbe, étirement spatial de mille mètres incluant les gradations décrites, joue sur plusieurs paradoxes. Les variations de taille ne se voient que de près, quand les variations de couleur ne se voient que de loin. Le regard est ainsi amené à embrasser toutes les échelles, comme pour notre relation à la planète, qu’on ne peut voir en entier qu’en s’éloignant et qu’on ne peut bien connaître qu’à l’échelle locale.
La composition faite de discontinuité, par des cubes isolés séparés de cinq mètres, laissant le passage des engins de nettoyage de la ville, retrouve une continuité dès que le regard se porte en oblique sur l’axe de la ligne verte. Les cubes isolés se fondent les uns dans les autres. Chacun son identité, sa couleur, sa taille, mais intégrés dans un geste global, porteur d’unité et de sens.

Les artistes : 

Les artistes du réseau voient un grand intérêt à se rapprocher du monde économique, à trouver ensemble de nouveaux chemin vers la créativité, l’innovation et les changements nécessaires dans notre façon de vivre.  Avec le réseau Art.Aquitaine qu’ils ont constitué, ils recherchent de nouveaux partenaires dans le monde économique.

Si votre entreprise, votre administration a une démarche de développement durable, contactez ce réseau :
contact@aquitaine.name et nous verrons avec vous comment animer une journée, créer un événement, qui mobilise, encourage, surprend et croise la sensibilité de chacun avec celle des autres.

Voici les noms ou pseudos des 162 artistes créateurs de « Vert Carbone » :

A. Bruneau, A. Carmouze, A. Colombo, A. Dubernet, A. Gomes, A. Pentecote, A. Sanchez,  A. Torres, A. Treal-Bresson, Asteggiano, B. Gibert, B. Maille, B. Pestour, B. Vigneau, Badineries, Batistin, C. Bernadat, C. Cesareo, C. Collaudin, C. Criado, C. Dargent, C. Gasset, C. Geoffroy, C. Louisin, C. Melul, C. Schubenel, C. Tisserand, Capala, Cie. Des Syrtes, Cie. Les marches de l’été, Come, D. Audren, D. Bacheré, D. Gelin, D. Helman, Dana Joulin, David Joulin, D. Marteau, D. Martin-Troulay, D. Reffay, D. Thomas, Dupinsurlaplanche, E. Anziani, E. Cattelain, E. Lapassouze, E. Penouty, E. Roques, E. Sanz, E. Vene, F. Ducasse, F. Ganuchaud, F. Gernolle, F. Labarthe, F. Lassort, F. Lesgourgues, F. Muracciole-Pla, F. Rondel, F. Tignac, F. Viguera, Fourteau-Labarthe, Francois-e, Greta Cork, H. Charbonnier, H. Villot, I. Camus, I. Forner, I. Guibal, Iago, InKredule, J. Aizpitarte, J. Duchein, J. Margalef, J. Massy-Kouachi, J.C. Causse, J.C. Cheyssial, J.C. Leon, J.C. Maurel, J.F. Buisson, J.M. Brasset, J.P. Dufour, Jicemil, Jofo, Johanna, K 1000, K. Lakolak, Karrouge, Kohler, kti, L. Grosset, L. Hervio, L. Lachavanne, L. Lenain, L. Rolland, L. Sanchez, Les Grandes Traversées, Lian, Luxurious Muzik, M. Bureau-Kohn, M. Cesarini-Strino, M. Jauffret, M. Macre, M. Ott, M. Robiche, M. Stenger, M.F. Vassal, M.L. Drillet, M.P. Leveque, Mignano, Moulindelarroque, N. Bal, N. Desclaux, N. Perthue, N. Sansoz, O. Crouzel, O. Torchet, P. Bernard, P. Bonneau, P. Daurel, P. de Lavergne, P. Doberset, P. Dupau, P. Lafage, P. Roux, P. Vandervelde, P. Vogel, P. Volto, P. Wetzel, Pastacha, Pissaboeuf, Pyropat, R. De Just, R. Navarri, R. Pochelu, R. Sireygeol, renaR, Rhinocerox, S. Combes, S. Duclos, S. Gedda, S. Jean, S. Lheriau, S. Teneze, Salma Mataya, Senaq Dominik, T. Lacroix, thomAS, Thornil, Transmissiondepensée, V. Bouyssou-Maurel, V. Faguer, V. Vandernotte, V. Watelle, Waldoo, Y. Le Botlan, Y. Ribeaut, Yann, Zaze, Zerodeforestation, Zia, Zigo, Zina-O, Zombre

 

Fichier attachéTaille
Copie de P1070055.JPG33.18 Ko

Retour à l'actualité